Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres

Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres
Affiches, tableaux, dessins, plaques lithographiées.. [Page 2/2]


 

Orphée descendant aux enfers dédaigne sa lyre et lui préfère le phonographe Lioret, dessin original d'Albert Guillaume dédicacé à Monsieur Lioret (1899). A partir de 1900, les phonographes Lioret prendront le nom générique de Lioretgraph.

 
 

 

Le dessin précédent illustre cette publicité pour les phonographes Lioret parue dans l'Almanach A. Guillaume de 1899.

 
 
 

Reproduction sur carte postale du tableau de Gennaro intitulé Une audition du phonographe. Ce sujet récurrent des cardinaux menant la belle vie est repris par plusieurs peintres. Ici, c'est un air joué sur un phonographe Pathé Chante-Clair qui suscite l'intérêt des ecclésiastiques, dans le tableau de Brunery, c'est un Idéal de la Bonne Presse.

 
 

En novembre 1907, la Compagnie générale de Phonographes, Cinématographes et Appareils de précision dépose la marque au Discobole. Le déclin du cylindre est déjà annoncé, l'avenir appartient désormais au disque. Depuis un an, le Discobole remplace le coq dressé devant un phonographe à cylindres sur les publicités et les catalogues. Ce dessous de plat publicitaire en laiton nickelé de la taille d'un disque de 25 cm de diamètre était destiné aux cafés et restaurants en vue de promouvoir les nouveaux phonographes et les disques à saphir Pathé.

 
 

Calendrier publicitaire pour le Chocolat de l'Hermitage. La voix du papa est restituée par un phonographe Pathé Le Gaulois à pavillon cristal. Le dernier feuillet utilisé indique décembre 1903.

 
 

 

Cette grande chromolithographie nous montre une fillette et son chien rappelant Nipper, un phonographe Phénix a remplacé le Gramophone.

 
 

Chromo de grande dimensions représentant des enfants amusés par la découverte d'un phonographe Pathé Le Gaulois jouant une chanson humoristique (15 X 20 cm)..

 



Pages 1 | 2