Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres

Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres
Reproducteurs et ponts Bettini [Page 1/3]



Micro-graphophone, Micro-diaphragme, Micro-phonographe, Micro-reproducteur : le nom de l'invention de Gianni Bettini a varié avec le temps, alors qu' elle a peu évolué depuis son premier brevet en 1889, jusqu'à l'enregistrement de ses premiers disques en 1904. Nous y voyons le témoignage de la qualité de cette remarquable innovation qui a fait la renommée du Lieutenant et fortement contribué à l'essor du phonographe.


 

A la suite de son installation en France, après L'Exposition Universelle de 1900,  Gianni Bettini a commercialisé de luxueux coffrets pour ses Micro-phonographes, fraîchement récompensés par une médaille d'or.
Ce coffret contient un reproducteur Type N et un enregistreur Type r.

 
 


Contrairement aux Micro-reproducteurs commercialisés après 1899, les premiers diaphragmes Bettini n'étaient pas identifiés par lettres caractérisant leur utilisation. Celui-ci est destiné à un Edison électrique (Class M) ou au Spring Motor (Class SM). Il s'adapte sur l'axe du phonographe prévu pour guider le pont et son reproducteur, grâce au chariot porte-diaphragme Bettini sur lequel on peut aussi placer un rabot pour effacer les cylindres.
 

 
 


L'enregistreur associé au diaphragme précédent est conçu pour le remplacer sur l'adaptateur Bettini pour les deux phonographes Edison Class M ou Spring Motor.
Il est à noter que le pavillon d'enregistrement doit présenter un embout dont le diamètre intérieur mesure 23 mm.
 

 
 


Ce Micro-diaphragme s'adapte sur Edison Standard (Class S), à la place du pont et du reproducteur Edison d'origine.
Il s'agit de l'un des premiers modèles commercialisés par Gianni Bettini aux Etats Unis, la marque Bettini New York Patents Aug. 89 Dec. 92 est inscrite en rouge sur l'anneau récepteur du diaphragme. En Avril 1900, il sera identifié par le Type Ps dans le catalogue Bettini américain.
Le reproducteur ne pouvant être dissocié de son support, un enregistreur Bettini n'est pas utilisable sur un Edison Standard équipé de ce Micro-diaphragme.
 

 


Contrairement au Micro-diaphragme précédent, celui-ci nécessite un pont spécifique pour être monté sur un Edison Standard, d'où sa désignation Type Prs.
Le pont permet aussi de recevoir soit un enregistreur de Type r, soit un reproducteur de Type N, acceptant un grand pavillon Bettini.
Le Micro-diaphragme Type Prs, comme le Type  Ps doit être associé à un petit pavillon Bettini.
 

 
 
 


Un reproducteur Type P et un enregistreur Type C pour un Edison Standard dans leur coffret de rangement. 
 

 
 
 


Le Micro-reproducteur Type N
pour phonographe le Bettini n° 2 (L'Aiglon), caractérisé par un dispositif permettant l'ajustement horizontal de sa position sur son support.
 

 
 
 


Vue du diaphragme en aluminium et de l'araignée d'un Micro-reproducteur Type N. Sur les modèles les plus anciens, le diaphragme est en clinquant (feuille en alliage de cuivre).
 

 
 
 


Un second modèle de Micro-reproducteur Type N, celui-ci équipe le Bettini n° 8. Contrairement au modèle précédent, celui-ci ne peut pas être déplacé horizontalement sur son support.
 

 
 


Pages 1 | 2 | 3



A voir aussi
  • Les Micro-reproducteurs Type N ou Type P s'adaptent sur les phonographes Edison ou sur les Graphophones. Dans les deux cas, ils nécessitent un pont ou un support spécifique à chaque appareil.
    Sur les Types N, le diamètre du diaphragme est de 79,8 mm, il est de 66,8 mm sur les Types P. Les pavillons Bettini appropriés ont un embout de 38 mm de diamètre intérieur pour le Type N et de 28,5 mm pour le Type P.
 
 
  • Dans la Revue Internationale d'Electrothérapie (1893), un article montrant comment Gianni Bettini a conçu le Micro-phonographe avec une approche scientifique.
    Notons que le lieutenant s'est vraisemblablement appuyé sur les expériences sur les vibrations des plaques réalisées par Ernst Chladni (1756-1827), l' un des pères fondateurs de l’acoustique moderne. Le physicien allemand avait mis en évidence la propagation des ondes sonores dans les solides et révélé les figures acoustiques qui portent son nom.