Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres

Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres
Le Phono-Cinéma-Théâtre [Page 1/2]


 

Programme du Phono-Cinéma-Théâtre reproduisant l'affiche de François Flameng. Cette attraction de l'Exposition Universelle de 1900 permettait de voir et d'entendre les gloires du théâtre et de la chanson grâce à la combinaison du cinématographe et du phonographe.

 
 
 

Deux objets publicitaires pour le Phono-Cinéma-Théâtre : éventail d'après l'affiche de François Flameng et vignette distribués aux visiteurs de l'Exposition Universelle de 1900.

 
 
 


Photographie du Phono-Cinéma-Théâtre. Sur la façade, on distingue l'affiche de François Flameng. Sur la terrasse, Clément Maurice avait aménagé une petite loge et un studio utilisé pour réaliser les prises de vue et les enregistrements phonographiques. Jouxtant le pavillon du Phono-Cinéma-Théâtre, une autre attraction, le Théâtroscope, proposait un spectacle d'illusions optiques accompagné par un phonographe.
 



 
 

Après la fermeture de l'Exposition universelle de 1900, le Phono-Cinéma-Théâtre entreprend une tournée européenne. Ce programme de Mars 1901 annonce une séance en Allemagne.

 
 
 

Un second programme du Phono-Cinéma-Théâtre annonçant le spectacle en Allemagne. Il porte au dos la date manuscrite du 29 juin 1901 et l'indication de la Liederhalle, la célèbre salle de concert de Stuttgart.

 
 


En 1933, pour l'inauguration du Marignan, nouveau cinéma-palace Pathé-Natan sur les Champs Elysées, Félix Mesguich retrouva les films, les cylindres et le Céleste du Phono-Cinéma-Théâtre. Cette photographie montre ce Céleste, utilisé par le metteur en scène Roger Goupillères lors de la résurrection des films sonores de 1900 (L'image n° 55 du 31 mars 1933, article d'Henry Cossira. Son père, le ténor Emile Cossira, enregistra pour le Phono-Cinéma-Théâtre).
 

 
 


Après avoir débuté avec l'Idéal, phonographe d'Henri Lioret, le Phono-Cinéma-Théâtre s'est doté du Céleste de Pathé. La boite de ce cylindre porte l'étiquette de l'attraction et le titre de l'air : La Poupée (extrait de l'Opéra comique d'Edmond Audran) interprétée par Mariette Sully.
 

 
 



Pages 1 | 2




A voir aussi
 
  • Le film synchronisé de La Poupée d'Edmond Audran, chantée par Mlle Mariette Sully, Paul Fugère et M. Soums:

La Poupée, tout comme la quasi-totalité des titres du répertoire du Phono-Cinéma-Théâtre, miraculeusement conservés grâce à la collaboration de la Cinémathèque française, de Lobster films et de Gaumont Pathé Archives, sont à voir et écouter sur le site de ce dernier établissement.

 
  • Le site de Gaumont Pathé Archives présente aussi le film intitulé Le cinéma parlant en 1900. On peut y admirer la plupart des grands artistes à l'affiche du Phono-Cinéma-Théâtre dans des scènes sonorisées par Roger Goupillères en 1933. Plusieurs plans montrent l'utilisation du Céleste et de ses cylindres par le réalisateur lors de la retranscription du son sur film sonore.