Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres

Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres
Cylindres Lioret [Page 1/2]


 


Les quatre formats de cylindres Lioret en celluloïd : du n° 1 au n° 4, d'une durée d'audition de 30 secondes, 1 minute, 2 et 4 minutes.
 

 
 


Cylindre de 2 minutes en celluloïd pour le Babillard. Le tube intérieur en alliage lourd, légèrement conique, présente trois nervures longitudinales destinées à faciliter sa fixation sur le mandrin. Il se caractérise par des dimensions spécifiques : diamètre intérieur de 45 mm et longueur de 42 mm.
 

 
 
 


Les dimensions du cylindre en cire pour le Babillard, légèrement conique, sont voisines de celles du cylindre en celluloïd. Sa durée d'audition est d'une minute trente environ.
 

 
 
 


La couleur des étiquettes des cylindres du Bébé Jumeau phonographe détermine la langue de la chansonnette enregistrée : bleu/vert en français, jaune en espagnol et rouge en anglais.
 

 
 
 


Cylindre de Bébé Jumeau phonographe moulé dans une matière plastique rouge.
 

 
 
 


Cylindres pour le Bébé Jumeau phonographe, en français, en anglais et en espagnol.
 

 
 
 


Cylindres spéciaux créés sur commande par Lioret : une publicité pour les Grands magasins Dufayel et un enregistrement en syriaque.
 

 
 


Ces cylindres d'une durée d'audition de 30 secondes, destinés aux automates Vichy à phonographe Lioret (1894-1897), portent les marques de fabrique des deux constructeurs renommés. Durant cette période, leurs boites caractéristiques, de couleur noire et cerclées de trois liserés jaunes, ne comportaient pas encore l'étiquette intérieure donnant les conseils d'entretien des cylindres.
 

 


A l'image des premiers cylindres pour Bébé Jumeau Phonographe, les cylindres pour automate Vichy présentent une armature intérieure en laiton fermée, supportant l'enregistrement en celluloïd. On remarque la petite entaille rectangulaire excentrée, destinée à recevoir la broche de mise en rotation du cylindre.
 

 

 


Cylindre Lioret de format n° 1, destiné à la Pendule phonographe.
 

 
 
 


Les consignes d'entretien des cylindres ont été imprimées sur diverses étiquettes en français, en anglais, en espagnol et en allemand.

 
 

 


Cylindre n° 4
d'une durée d'audition de quatre minutes, nommé aussi Eurêka.

 
 
 


Ces cylindres Lioret ont été créés par la juxtaposition de deux cylindres n° 3 sur un manchon en laiton de type Eurêka. Il était ainsi possible de les écouter sur les Lioretgraph commercialisés à partir de 1899, ces derniers ne disposant plus du système de fixation pour cylindres n° 2 ou n° 3.

 
 


En 1901, Lioret commercialise le plus grand de ses cylindres, destiné à l'Idéal, présenté à l'Exposition Universelle de 1900 comme ''le plus grand phonographe du monde''.
Le cylindre Idéal en cire bénéficie de dimensions remarquables : 16 cm de diamètre et 19 à 20 cm de longueur, pour une durée d'audition de 4 minutes. Lioret proposera plus tard un second modèle de même diamètre, mais de 16 cm de long, correspondant à une durée d'audition de 2 minutes.
 




Pages 1 | 2



A voir aussi
 
  • Un document de Lioret relatif aux cylindres commercialisés en 1904, notamment le cylindre Idéal, disponible en deux tailles