Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres

Phonorama, le site dédié aux phonographes à cylindres
Le Sultan de Constantinople, le Shah de Perse et le Multiplex Grand à l'Exposition de 1900


Arrivé le 29 juillet 1900 à Paris pour visiter l'Exposition Universelle, le Shah de Perse  Mozaffar al-Din paraît fasciné par les merveilles de la science présentées par les nombreux constructeurs. Durant une semaine, il va dépenser sans compter. Sur le seul stand du Comptoir Général de la Photographie, il achète en quelques heures un Spido Gaumont, un Chrono de poche, un Chronophotographe Demeny,  et de multiples autres appareils. "Maison de premier ordre", répète-t-il en achetant chaque objet...
Curieux de nouveautés techniques, le Shah montre naturellement un grand intérêt pour les phonographes et plus particulièrement pour le Multiplex Grand, un appareil géant construit spécialement pour l'Exposition par la Columbia. Ce phonographe démesuré possède trois pavillons d'environ 1,50 m de long et trois reproducteurs de type Grand pour lire un cylindre spécial de dimensions exceptionnelles autorisant une durée d'enregistrement de 5 minutes.
Le cylindre du Multiplex Grand mesure 9 pouces 5/6 " de long soit 25 cm et 6 pouces 1/2 de diamètre, soit plus de 16 cm. L'effet "stéréophonique" attendu résultait de la lecture simultanée des sillons gravés sur trois secteurs  identiques du cylindre. En 1904, pour la St Louis World's Fair, la Columbia enregistra une seconde série de cylindres encore plus longs. Gravés sur trois secteurs, de même diamètre que les précédents et mesurant 14" de long, ils accompagnaient un nouveau modèle du Multiplex Grand équipé de trois grands pavillons et de trois reproducteurs de type AW.
Le Multiplex Grand de 1900 pouvait être converti en un instant en un phonographe simplifié à une seule tête et un seul pavillon, jouant de ce fait des cylindres comprenant une plage unique de sillons.
Avec ses accessoires, 12 cylindres enregistrés et 6 vierges, le phonographe coûtait 1 000 dollars. Autant dire que les amateurs prêts à débourser cette somme ne se bousculaient pas.
La lecture des articles relatant la visite du Shah dans la presse de cette période fait ressortir que la Columbia a construit quatre Multiplex Grand :
 
  • le premier, celui de l'Exposition de Paris 1900, muni de 3 reproducteurs en aluminium de type Grand et de trois pavillons de 1,5 m
  • le second, destiné au Sultan de l'Empire ottoman Abdülhamid II,  a été expédié à Constantinople
  • le Shah de Perse a commandé un Multiplex Grand simplifié le 5 août 1900. Une fois construit, ce troisième appareil a quitté l'usine de l'American Graphophone  Co de Bridgeport le 21 mars 1901, destination Téhéran
  • le quatrième, différent des précédents, celui que la Columbia exposait à la St Louis World's Fair de 1904.
Le Sultan rouge, ainsi dénommé en raison de sa responsabilité dans les massacre de milliers d'arméniens avant le génocide de 1915, s'intéressait au phonographe bien avant l'Exposition; il est parvenu à devancer le Shah dans l'acquisition du mythique Multiplex Grand. 
Vers 1888, il avait fait construire un automate de taille humaine, un derviche tourneur qui récitait des appels à la prière grâce à un phonographe et une horloge dissimulés dans son corps. Par ailleurs, il avait souhaité recevoir l'un des nouveaux Improved Phonograph d'Edison. N'ayant pu obtenir satisfaction, il s'est probablement retourné vers la Columbia. C'est ainsi que la firme américaine a réussi une belle opération de promotion : elle lui a proposé plus tard la construction d'un appareil géant, le Multiplex Grand, qui lui sera livré durant l'Exposition. La presse parisienne en a fait largement l'écho.
 


Le Shah de Perse
(Le Petit Journal du 17 mai 1896)


x

La troisième visite du Shah à L'Exposition

(Le Figaro du 2 août 1900)

 

Il passe ensuite dans la section des phonographes, qui l'amusent. A sa gauche, à sa droite se situe une nombreuse foule. A un moment, il s'avance, ayant l'air de bénir des enfants placés au premier rang. Pas du tout. Il veut les écarter et s'approcher d'un phonographe très curieux, qui est en train de répéter l'Hymne persan. Il écoute celui-ci jusqu'au bout et, rapidement, s'élance vers les voitures automobiles, les cycles, tricycles.
 

x

Cinématographie parlante

(Le Figaro du 5 aout 1900)

 

...Après son petit déjeuner, le Shah a reçu un photographe qui fait de la cinématographie parlante. Il a posé devant l'objectif et a parlé dans l'appareil phonographique en mettant d'accord ses paroles et ses mouvements.

Le Shah de Perse en visite à l'Exposition
(Chromo publicitaire Huntley & Palmers)
 
x

Les phonographes Pathé

(Le Gaulois du 2 août 1900)

 

Curieux des nouvelles inventions, le Shah a voulu vraiment donner aujourd'hui le phonographe et le graphophone. Les appareils si parfaits de la maison Pathé ont tellement intéressé et diverti le Shah qu'il voulait toujours demeurer et qu'il ne s'est décidé à partir qu'après avoir félicité l'ingénieux inventeur.

Photographie du Multiplex Grand de 1904
(Science Museum Talking Machines
de V.K. Chew, 1967)
 
x

La commande du Multiplex Grand

Le Gaulois 6 du aout 1900)

 

Mais on apporte une immense boite et le Shah rentre au palais pour écouter un nouvel instrument phonographe géant haut parleur, qui vient d'être fabriqué pour le Sultan, et que le ministre des affaires étrangères, qui l'avait entendu, a fait envoyer par son inventeur au palais des souverains avant d'être expédié à Constantinople. Le Shah a paru émerveillé et tout a fait surpris du résultat de cette expérience. Aussi a-t-il commandé un instrument pareil à l'inventeur.

 
x

L'enregistrement de sa voix

(Le Petit Journal du 6 aout 1900)

 

……Mozzaffer-ed-Dine a employé le reste de sa journée à examiner les acquisitions qu'il fait sans relâche. Puis il s'est amusé à faire enregistrer le son de sa voix sur les rouleaux d'un phonographe géant destiné au sultan.
 

x

La commande du Multiplex Grand

(Le Petit parisien du 6 août 1900)

 


La Columbia présente
Le Multiplex Grand dans son pavillon
de la St Louis World's Fair en 1904
 

x

En partance pour Théhéran

(The Fort Wayne Sentinel, Fort Wayne, Indiana, 26 mars 1901)

 

Jamais, dans l'histoire des cadeaux, un présent aussi original et élaboré n'a été fait par un sujet à son souverain que celui récemment commandé à Washington à la Columbia Phonograph Co., par le ministre de Perse, pour l'offrir au Shah. Ce don magnifique, qui a été expédié le 21 Mars  [1901] de l'usine de l'American Graphophone Co., Bridgeport, Connecticut, se compose d'un Graphophone Multiplex Grand et de trente-quatre  caisses de cylindres enregistrés et vierges.
 
La machine a été construite sur le modèle de celle qui a été exposée à l'Exposition de Paris l'été dernier, et qui a attiré l'attention et l'admiration des visiteurs de toutes les régions du monde. Il s'agit du plus merveilleux mécanisme de reproduction du son jamais construit et il bénéficie de nouvelles fonctionnalités en plus de celles du célèbre Graphophone Grand. Il utilise trois pavillons distincts, reproduisant à l'unisson complet trois enregistrements séparés, dont chacun produit le même son, aussi fort et aussi pur que celui du Graphophone Grand. La combinaison des trois pavillons à l'unisson donne une intensité de volume, une douceur et une richesse de ton qui semble presque incroyable, tant il difficile de réaliser que les résultats obtenus sont possibles grâce à ce mécanisme de reproduction du son.

L'une des caractéristiques les plus intéressantes de ce précieux embarquement est que la dernière étape de son voyage - de Batum à Téhéran – se fera à dos de chameau, et il va sans dire qu'aucun présent jamais reçu au palais du Shah n'a créé une petite fraction seulement de l'intérêt que suscitera cet instrument phénoménal venu du lointain Connecticut quand il apparaitra et fera entendre sa voix merveilleuse


x

La commande du Multiplex Grand
(Le Siècle du 6 aout 1900)

Après le déjeuner, le Shah s'est rendu à l'audition d'un grand phonographe, de dimensions géantes, qui a été commandé par le sultan. Sa Majesté a donné l'ordre de lui en fabriquer un semblable ...
 

x Le Multiplex Grand est arrivé à bon port !
 


Cliquez sur l'image
pour l'agrandir
 

Sous les arcades du palais du Golestan, le Shah, entouré par ses collaborateurs vient de recevoir le précieux chargement constitué du Multiplex Grand et de ses cylindres, commandés en juin 1900 durant l'Exposition.
La photographie révèle que le  phonographe est doté d'un seul pavillon et d'un seul reproducteur. Il s'agit du modèle simplifié de 1900 qui utilise les cylindres gravés sur une seule plage (le Multiplex Grand présenté à l'Exposition bénéficiait de cylindres enregistrés sur trois plages, lues simultanément par trois reproducteurs et trois pavillons).
Cette photographie conservée dans les archives du Palais du Golestan à Téhéran, la résidence historique des souverains perses.
Merci à Mehdi Farahani qui a découvert et partagé ce précieux document.





A voir aussi
 
  • l'annonce par Henri Lioret de l'Idéal qualifié, comme le Multiplex Grand, de "plus grand phonographe du monde". Il sera utilisé durant l'Exposition pour sonoriser les premières projections du Phono-Cinéma-Théâtre
 
  • Un cylindre de l'Idéal, rivalisant par sa taille et sa durée avec celui du Multiplex Grand