Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.

Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.
17 ans avant Edison


Le plus vieil enregistrement du monde


Dix-sept ans avant l’invention du phonographe par Thomas Edison, avec son phonautographe, Léon Scott de Martinville parvenait à inscrire des sons sur une bande de papier couverte de noir de fumée. Aucune technique ne permettait alors de rejouer ses enregistrements.
Durant l'été 2007, un collectif d'historiens, de scientifiques et d'ingénieurs américains créent l'association First Sounds, basée au Lawrence Berkeley National Laboratory (Californie). L'objectif est de rechercher, de restaurer et de rendre publics les plus vieux enregistrements sonores de l'humanité. En fin d'année, à Paris, Patrick Feaster et David Giovannoni – deux des principaux membres du collectif - scannent en haute définition deux phonautogrammes de 1857 et 1859, annexés aux dépots de brevets de Scott conservés à l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Des recherches complémentaires permettent également de mettre la main sur une douzaine d'enregistrements remis par Scott à l'Académie des sciences.
Le phonautographe avait inscrit des sons sur du papier, sous la forme de fines courbes. Il restait donc à inventer un dispositif permettant de les lire bien entendu sans toucher aux phonautogrammes. C'est désormais chose faite. Les images issues des scans ont été confiées au Berkeley Lab où les scientifiques ont employé une technique mise point par Carl Haber et Vitaliy Fadeyev pour restituer les sons après un traitement numérique.
C'est ainsi que le 28 mars 2008, Firts Sounds a rendu public un enregistrement sonore lors du congrès de l’Association for Recorded Sound Collections à l’université de Standford. Il s'agit d'un couplet d'Au clair de la lune, chanté le 9 avril 1860 par une voix féminine qui pourrait être celle de la fille de Scott de Martinville. 148 ans après son enregistrement, cette voix ressurgie du passé est le plus vieil enregistrement sonore connu à ce jour.
Alors, Edison serait-il détrôné ? Le grand savant américain reste le premier à avoir enregistré puis reproduit la voix humaine. Les travaux de Firts Sounds permettent de rappeler la contribution importante de Scott de Martinville, à l'histoire de l'enregistrement sonore
  

 

David Giovannoni 1

David Giovannoni 2

David Giovannoni fondateur du collectif d’historiens et d’ingénieurs First Sounds examine les phonautogrammes déposés à l'Académie des Sciences en 1861.

Photo Isabelle Trocheris



  Pour en savoir plus :

  A consulter : le site remarquable de First Sounds  
  A lire : une étude historique complète : Chronique d'une invention : le phonautographe d'Edouard Scott de Martinville (1817-1879) et les cercles parisiens de la science et de la technique par Serge Benoit, Daniel Blouin, Jean-Yves Dupont et Gérard Emptoz (Documents pour l'histoire des techniques n° 17 du 17 juin 2009).  
  A écouter : une séquence de 10 secondes d' Au clair de la lune enregistrées par Edouard Scott de Martinville en 1860. Ouvrez grandes vos oreilles, ça grésille un peu !
   
 
 




Bookmark and Share
Partagez