Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.

Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.
Marques d'origines diverses [Page 1/2]



 


En 1893, avec ce phonographe à entrainement manuel, Ernest Othon Kumberg, un ingénieur français établi à Londres, tentait de concurrencer l'Edison Class M dont le prix restait élevé. C'est chez lui que Charles Pathé se procurait ce phonographe Edison qu'il revendait aux forains.
 

 

Plaque du phonographe de Kumberg, fondateur de la Continental Phonograph.

 
 

Le Wizard, phonographe américain construit en 1908 par l'International Phonograph Company de Newark (New Jersey), possède un reproducteur fixe.

 
 

Ce minuscule jouet (la longueur de la base ne dépasse pas 10 cm) est un Midget, d'origine anglaise, dont le brevet a été déposé en 1900 par la Juno Manufacturing Co (N° 7594 du 23 juin 1900. Le saphir est directement collé sur le pavillon en rhodoïd.
Ce phonographe était offert en prime aux commerçants qui parvenaient à vendre 9 bijoux de la société British Premium Syndicate.
Aux Etats Unis, un phonographe similaire, portant le nom de The Little Wonder était de même offert en prime sous condition d'achat de diverses marchandises (voir document ci-contre).

 

L'Echophone (1896) est une création de l'américain Edward H. Amet. Il comporte un tube en verre faisant office de bras acoustique et de saphir.

 
 

Le bras en verre et les tubes acoustiques de l'Echophone se fixent sur un curieux résonateur en bois.

 
 


Ce phonographe commercialisé par la maison Laurent & Salomon présente l'originalité de réunir trois autres noms de personnalités marquantes de l'industrie phonographique : sa partie supérieure est celle d'un Edison Spring Motor, son moteur a été construit par Louis Lamazière, le système acoustique est constitué par un micro-reproducteur et un pavillon Bettini.



L'appareil a été personnalisé par les établissements parisiens Laurent & Salomon qui l'ont habillé d'une caisse en acajou massif dotée d'un tiroir pour les accessoires et de poignées en laiton doré. On remarque le bâti orné de petites fleurs. Cette décoration était réalisée sur commande, le plus souvent pour personnaliser un phonographe offert en cadeau de mariage.
 


 

L'Hexaphone modèle 104 (1914), création de la Regina Company située à Rahway dans le New Jersey.
Comme l'indique son nom, l'Hexaphone contient six cylindres. Après l'introduction d'une pièce dans le monnayeur, il faut choisir l'un des six titres affichés sur le fronton.

 
 
 

Le mécanisme de l'Hexaphone. Ce modèle, joue les cylindres Edison de 4mn en celluloïd (Blue Amberol).

 
 



1 | 2



Bookmark and Share
Partagez
Pathé, Cinéma, Kumberg, Londres, «Leslie's Weekly», Bettini, Graphophone, Edison, Speaker, Lamazière, Idéal, «Maison de la Bonne Presse»,