Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.

Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.
Actualités phonographiques




  • Hommage à Paul Charbon, historien du phonographe

C’est avec tristesse que nous apprenons le décès de Paul Charbon qui vient de nous quitter après une longue et brillante carrière d’historien de l’administration de La Poste. Créateur du Centre de documentation sur l'histoire des Postes et Télécommunications de Strasbourg, il a consacré l’essentiel de ses recherches à l’histoire du transport et de la conservation du son.
Nombreuses sont ses publications historiques et techniques, marquées par la rigueur dont elles sont empreintes. Dans le domaine du phonographe, il a publié de nombreux articles et ouvrages; les collectionneurs ont particulièrement apprécié Le Téléphone à la Belle Époque (1976), suivi en 1982 par Ils ont inventé la machine parlante et plus récemment L’aventure des frères Pathé en 2013.

 

 

On doit aussi à Paul Charbon l’organisation de plusieurs expositions sur le thème de la communication au Musée de la Poste de Riquewhir dont il fut le directeur. Il s'impliquait dans diverses expériences scientifiques, c'est ainsi qu'en en 1991 il fût le principal artisan de la reconstitution des essais de télégraphie aérienne entre Brûlon et Parcé (Sarthe), réalisée par les frères Chappe deux cents ans plus tôt.
Reconnu par ses qualités humaines et ses considérables travaux, Paul Charbon bénéficiait d’une forte notoriété auprès des spécialistes des communications auxquels il laisse une œuvre qui leur servira de référence.


  • Un livre sur l'industrie du phonographe à Sainte-Croix


Sainte-Croix et l'industrie du phonographe, par Pascal Frioud.

Cliquez sur l'image pour plus d'informations

 


Si les productions des fabricants de phonographes suisses, Paillard ou Thorens sont connues, notamment pour leur qualité de réalisation, il faut reconnaitre que les noms des frères Jaccard, de Lassueur ou de Jeanrenaud nous sont en général moins familiers.
Dans un livre récemment paru, intitulé Sainte-Croix et l'industrie du phonographe, Pascal Frioud nous propose de découvrir les différents acteurs de l'industrie phonographique suisse établis à Sainte-Croix, qui fût jusqu'en 1890 la capitale mondiale de la boite à musique. L'ouvrage abondamment illustré, présente de très nombreuses photographies de phonographes et de documents, pour la plupart inédits.

Qui mieux que Pascal Frioud pouvait-il traiter ce sujet ? Curieux et passionné, il a constitué une impressionnante collection de phonographes, en majorité d'origine suisse, présentée sur son site remarquable dont nous vous proposons la visite ici.
 


  • Inauguration du premier musée de Musique Mécanique au Portugal

Le 4 Octobre, le tout nouveau Museu da Música Mecânica a été inauguré à Palmela, près de Lisbonne, en présence du président de le République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa.
Ce nouvel espace culturel dédié à la musique des générations passées, est dÛ à une initiative privée. Depuis trois décennies, le collectionneur Luís Cangueiro a réuni un total de 600 pièces : boîtes à musique, orgues, automates, phonographes et gramophones. La collection est maintenant réunie dans cinq galeries du musée, comprenant aussi une salle documentaire, un auditorium de 70 places et une salle polyvalente.
Découvrez ici le site officiel du musée


  • La reconnaissance internationale des travaux de Léon Scott de Martinville


En 2015, l'UNESCO inscrivait au Registre international de la Mémoire du monde les premiers enregistrements sonores réalisés par Edouard-Léon Scott de Martinville entre 1856 et 1860. Pour saluer cette décision, la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale organisait le 19 septembre 2016 une cérémonie au cours de laquelle le certificat d'inscription a été remis au représentant de First Sounds, Association for recorded Sound Collections. On se souvient qu'en 2008, David Giovannoni et les chercheurs de First Sound, ont procédé pour la toute première fois à la restitution sonore des phonautogrammes.

 
Laurent Scott de Martinville, arrière petit-fils de Edouard-Léon Scott de Martinville, évoquant la vie et les travaux littéraires et scientifiques de l'inventeur.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

La journée a été marquée par plusieurs interventions; l'évocation de l'inventeur par son arrière petit-fils Laurent Scott de Martinville et la présentation des travaux de First Sounds par David Giovanonni ont été particulièrement appréciées. Pour cet évènement, le Phono Museum avait organisé une remarquable exposition d'appareils retraçant 140 ans d'histoire de l'enregistrement sonore.


  • L'Archéophone au secours des Dictabelts du procès de Nelson Mandela

L'Archéophone en cours de numérisation d'un Dictabelt du procès de Nelson Mandela
 

   


Cinquante-deux ans après le procès de Nelson Mandela, les 230 heures de l’audience ont été numérisées et remises à l’Afrique du Sud par l’INA. Une mission accomplie grâce à l'Archéophone inventé par Henri Chamoux.
Le site CNRS Le Journal publié le 10 mai 2016 un article retraçant cette remarquable réalisation sous ses aspects historiques et techniques.
Les audiences du procès de Rivonia avaient été enregistrées sur Dictabelt, un supports conçu en 1947 par la société Dictaphone. Ce cylindre en vinyle souple, une fois enregistré, peut s’aplatir et se ranger facilement dans une enveloppe.
Cet article est à découvrir 
ici.


  • Le projet "Disquaires de Paris"

Saluons ce projet  consacré à l'histoire des disquaires et vendeurs de cylindres parisiens. Ces pages vous permettront d'en apprécier l'originalité et la qualité :

Pour le mener à bien, Thomas Henry a besoin de la contribution des collectionneurs. Tous les témoignages du passé sur ce sujet seront les bienvenus  : pochettes illustrées, vignettes, tampons, publicités, photographies, documents divers... Il vous en remercie par avance.

 
Le disquaire Edouard Pécourt, figure marquante
dans le milieu des collectionneurs, devant sa  minuscule boutique du 58 Bis Rue du Louvre à Paris,
qu'il occupa de 1964 à 1986.

 


  • L'inventaire sommaire de la collection Charles Cros
L'inventaire sommaire de la Collection Charles Cros constitue une source considérable d'informations sur une partie les phonographes de l'institution et sur leur histoire.
Etabli par par Marianne Deraze (Bibliothèque nationale de France, Direction des collections, Département de l'Audiovisuel), l'inventaire ne se limite pas aux phonographes, il englobe aussi les appareils et instruments scientifiques référencés par type de média.


  • Le site de l'IRMA
Ce site a été ouvert par le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles en 1997. Extension virtuelle de son rôle de plaque tournante de l’information professionnelle il propose des outils pour ceux qui veulent s’informer, se documenter et s’orienter dans ce secteur d’activité.
 

 

Vous y découvrirez notamment un article captivant sur la collection Charles Cros, hébergée à la BnF. Elle est présentée par Xavier Loyant, son conservateur, qui nous propose un voyage dans l’histoire des techniques d’enregistrement et de lecture.

 

Par ailleurs, en octobre 2013, l'Irma a désigné Phonorama blog du mois 

 

      Tinfoil du fabricant français Urbain Marie Fondain
(Collection Charles Cros)
 
 

Bookmark and Share
Partagez