Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.

Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.
Bettini et le cinématographe [Page 1/2]



 

Portrait de Gianni Bettini près de sa caméra en 1913.

 
 

On doit à Gianni Bettini de multiples inventions dans des domaines divers. Son ingénieuse caméra est l'une des plus remarquables. Elle enregistre et reproduit les vues animées sur des plaques photographiques alors que les cinématographes classiques emploient des films en celluloïd (La Nature du 2 novembre 1912).

 
 
 

Gianni Bettini et son cinématographe à plaques (La science et la vie de juin 1912).

 
 

Cette photographie montre une séance de projection du cinématographe à plaques. C'est Gianni Bettini lui-même qui actionne sa camera Kino-Plak devant quelques invités.
La photographie porte la mention "Projection Room Bettini Syndicate Ltd 17 W 44th Street, New York" ainsi qu'une dédicace signée à l'encre noire par l'inventeur.

 
 

A la lecture des documents suivants, nous découvrons la tentative de création par Gianni Bettini de la Société du Kino-Plak. Dès 1908, il envisage d'exploiter son cinématographe à plaques, objet du brevet n° 40218 déposé le 14 mars 1907.

 
 
 

L'inventeur mentionne les inconvénients des films et des appareils de projection actuels : prix élevé, tour de main spécial pour leur manipulation, inflammabilité extrême du celluloïd. Le nouveau Kino-Plak ne présente pas ces inconvénients majeurs.

 
 
 

Rappelant le succès des machines parlantes - dont il a été un des principaux acteurs - Gianni Bettini note que la vente d'appareils, cylindres ou disques se chiffre à plusieurs millions par an. Il ne doute pas qu'un avenir aussi brillant est réservé au Kino-Plak et à ses plaques.

 
 
 

Cliché d'une plaque cinématographique du Kino-Plak, o
btenue par un procédé zincographique. Elle contient 1032 vues sur une surface de 13 X 18 centimètres carrés

 
 
 

Lettre de Gianni Bettini adressée le 30 Mai 1908
 l'impresario et organisateur de concerts Gabriel Astruc (1864-1938), fondateur de la luxueuse revue Musica. Elle est jointe à des morceaux de plaques du Kino-Plak, «à faire examiner ... avec une loupe».

 
 
 

La doubleuse de Gianni Bettini sert à reproduire sur des plaques de verre tous les clichés d'un film ordinaire (La science et la vie de juin 1912).

 
 
 

Note dactylographiée signée par Gianni Bettini, relative à l'évolution du capital de la Société Anonyme du Kino-Plak en cours de formation (1908).

 
 
 

Dans cette note confidentielle, Gianni Bettini développe un argumentaire financier et commercial pour tenter de convaincre
 les éventuels souscripteurs d'actions de la Société du Kino-Plak.

 
 


1 | 2



  A voir aussi :

  Créateur éclectique, Gianni Bettini a aussi inventé ce briquet automatique, commercialisé entre 1928 et 1930 par la Bettini Lighter Corporation, dont son fils Victor était l'un des directeurs.
 
 



Bookmark and Share
Partagez