Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.

Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.
Bettini et le pape Léon XIII



 

Le 5 Février 1903, quelques mois avant la mort de Léon XIII, Gianni Bettini obtient l'insigne honneur d'enregistrer le Saint-Père, âgé de 93 ans (La Domenica del Corriere du 29 mars 1903, illustration d'Achille Beltrame).

 
 
 

Les deux enregistrements prestigieux du Saint-Père, la Bénédiction et l'Ave Maria, sont proposés par Gianni Bettini aux lecteurs de La Vie populaire du 26 mars 1903.

 
 

Les deux cylindres pontificaux  étaient accompagnés d'un certificat officiel attentant de leur authenticité et d'un livret de présentation.
Afin d'assurer la plus large diffusion de ces enregistrements, Bettini commercialise le phonographe n° 3 (Le Rubis) à prix réduit. Dans  Le Figaro du 17 avril 1903, il annonce : Tout acheteur de l'un ou de l'autre de ces cylindres peut, s'il ne possède pas d'appareil, se procurer, à la Société des micro-phonographes Bettini, un phonographe dont cette société garantit la solidité et le bon fonctionnement, et qui est vendu au prix tout à fait exceptionnel de 25 francs.

 

Ce livret en couleurs de 8 pages édité par Gianni Bettini accompagnait les cylindres enregistrés en 1903 par Léon XIII.

Cliquez sur l'image pour feuilleter le livret.

 
 
 

Cette gravure représente Léon XIII écoutant un phonographe à disques. Toutefois, le personnage de gauche manipule un cylindre ! (La Tribuna illustrata du 29 Mars 1903).

 
 
 

La séance d'enregistrement du 5 Février 1903 (Corriere illustrato della domenica du 20 Mars 1903).

 
 
 

En Italie, c'est l'Anglo-Italian Commerce Cie qui commercialise les enregistrements de Léon XIII, de même que les fameux cylindres de Caruso (La Domenica del corriere du 13 Décembre 1903).

 
 
 

Léon XIII enregistre sur le phonographe de Gianni Bettini (La Vie populaire du 29 Mai 1903).

 
 
 

Gianni Bettini ne fut pas le premier à enregistrer Léon XIII en 1903. Dix ans auparavant, le 26 Mars 1893, le Saint-Père enregistrait sa bénédiction aux catholiques américains sur un phonographe, à l'occasion de l'Exposition internationale de Chicago. Edison lui avait offert un phonographe en argent, vraisemblablement un Class M, remis par M. Moriarty, représentant d'Edison à Rome (Il Secolo illustrato della domenica du 28 Avril 1893.


 
 

En 1905, la Columbia commercialise les enregistrements du Souverain Pontife réalisés par Gianni Bettini (The Talking Machine News, Septembre 1905).

 
 

Le nom de Gianni Bettini ne figure ni sur la publicité précédente, ni sur ce prospectus de la Columbia (1905).

 
 

Le certificat officiel de la Columbia attestant l'authenticité du cylindre enregistré par Bettini.

 



  A voir aussi :

  un cylindre Bettini, enregistré par le Souverain Pontife, commercialisé après 1904 par la Columbia  
  les articles consacrés à l'enregistrement des phonogrammes du pape, relevés dans la presse de 1903  

  A écouter : 

  La voix du pape Léon XIII enregistrée par Gianni Bettini (La Bénédiction)


 
     
 
     
 


Bookmark and Share
Partagez
Argentine, «Caras y caretas», Columbia, Benediction,