Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.

Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.
Supports de pavillons [Page 1/3]



 

Support de pavillon flottant en aluminium, articulé et ajustable, de section carrée. Il se déplace sur une tringle horizontale sur laquelle il s'appuie grâce à une roulette.

 
 
 

Support du pavillon en aluminium de l'Idéal-phonographe n° 5 destiné à la lecture des cylindres.

 
 
 

Support de pavillon en laiton et fer pour pavillon flottant.

 
 
 

Support télescopique du pavillon flottant en aluminium des phonographes de type Musica.

 
 
 

Support articulé et télescopique pour un pavillon flottant en aluminium.

 
 

Phonographe à cylindre équipé de l'ensemble des accessoires Gallier (support de pavillon ajustable et reproducteur).

 
 
 

En 1900, Alphonse Gallier, propriétaire de la Maison Américaine, un grand établissement d'horlogerie et de bijouterie à Rouen, s'intéresse au phonographe. Il devient concessionnaire pour les phonographes et cylindres Pathé et dépose alors plusieurs brevets relatifs à des accessoires. Sa production d'une qualité remarquable reste toutefois locale.

 


Support de pavillon Gallier, constitué d'une règle en acajou et de ses accessoires en laiton nickelé. Le pavillon est supporté par une pièce en T similaire à celle qui équipe les phonographes de type Puck. La pression du reproducteur très léger sur le cylindre est ajustable, grâce à un ressort tendu entre le pavillon et le support.
 


 

Les accessoires Gallier : la règle est en acajou, les autres éléments sont en laiton nickelé, ils portent chacun la plaque du constructeur.

 
 
 

Un second modèle de support Gallier, plus simple que le précédent.

 
 
 

Ce troisième modèle de support Gallier est doté d'une roulette s'appuyant sur la tringle d'un système Vérité.

 
 


Cet éphémère accessoire en forme de cœur a été utilisé par la firme de Chatou avant la généralisation du système Vérité à partir de 1903. Durant une courte période de l'année précédente, grâce à cet accessoire, Pathé a équipé un petit nombre de phonographes avec ses premiers pavillons flottants en aluminium.
 

 
 

On peut voir ici le premier modèle Le Français (Graphophone n° 66) équipé d'un pavillon flottant en aluminium suspendu à l'accessoire Pathé en forme de cœur.

 
 

 

Ce second modèle de support de pavillon flottant confirme qu'avant l'adoption du Système Vérité, Pathé expérimentait divers dispositifs qui n'ont eu qu'une brève durée de vie. Celui-ci, mobile verticalement, se fixe d'un côté sur le porte-tête du phonographe et de l'autre côté, sur le pavillon spécifique caractérisé par deux deux œillets latéraux en laiton.

 
 

 

Le support de pavillon précurseur du Système Vérité est ici installé sur un des premiers modèles du Coquet pour lequel il a été conçu. Le phonographe ne dispose pas encore du mandrin Inter, ce qui permet de supposer que l'ensemble a été expérimenté en 1902.

 
 


1 | 2 | 3


  A voir aussi :

  les reproducteurs de Gallier associés aux supports de pavillons du même inventeur  
  le Pathé n° 4 équipé du pavillon n° 150 reposant sur le support spécial à volutes  
  le Phono-Opéra de Combret  et son support spécial de pavillon à contrepoids  
  le Pathé Stentor doté du grand système Vérité pour pavillon n° 150  
 

Bookmark and Share
Partagez