Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.

Phonorama, le site dédié au phonographe et à ses inventeurs.
Cylindres italiens


 

Cylindre Concert italien de l'Anglo Italian Commerce Company à Milan. Ces   cylindres étaient spécialement réservés aux personnalités et aux artistes de la Scala.

       
 

Cylindre Standard de l'Anglo Italian Commerce Company à Milan. Le coffret spécial est lui-même rangé dans un étui dont l'étiquette indique le titre, l'interprète, le numéro du cylindre et la date de l'enregistrement (Cavalleria - Addio alla madre, interprété par le ténor uruguayen Giuseppe Oxilia, n° 456, 11 juillet 1899). 
Afin de garantir authenticité du cylindre, l'étui était scellé au plomb le jour de l'enregistrement.

       

Ce cylindre Standard de l'A.I.C.C. est présenté dans une boite couverte de papier gaufré de couleur vert olive ornée de bordures dorées. Une étiquette glissée dans le cylindre présente le nom et le portrait de l'artiste (ici Alberto Majeroni). Le titre et son numéro figurent sous la boite.

       

Etiquette d'un cylindre A.I.C.C. vendu par la maison Fabbre e Gagliardi à Turin. Cette société, plus connue pour ses activités dans le domaine de l'automobile, distribuait en 1905 les modèles de la luxueuse marque Itala.

       

Cylindre A.I.C.C. vendu par Emilio Gennarelli à Naples.

       

 

Cylindres gravés en cire brune de la Societa Fonografica Italiana à Milan.

 
 

 

Etiquette d'une boite de cylindre de la compagnie italienne The Continental Phonograph Kinetoscope Edison Co à Milan, qui commercialisait aussi les phonographes Edison

 
 

 

Cylindre de l'A.I.C.C., d'une série due à Mme Pia Padovani. A l'image de ce qui se pratiquait dans d'autres pays, ce professeur italien a créé ces cylindres pour l'étude de l'anglais, ses cours enregistrés visant particulièrement à enseigner la bonne prononciation.

 

 

Le cylindre du Professeur Padovani, en cire moulée noire, présente toutes les caractéristiques des cylindres Pathé en cire moulée noire produits après 1903. Il porte sur sa tranche la marque de l'Anglo-Italian Commerce Company et les initiales P.F. (Pathé Frères), rappelant les liens entre les deux sociétés.

 
 



  A voir aussi :

  l'Anglo-Italian Commerce Company constituée à Milan en 1901 a pris une place prépondérante dans l'histoire phonographique en Italie durant les premières années du nouveau siècle. Grâce à son riche catalogue riche d'artistes de renom, et des accords noués avec  Pathé et  l'International Zonophone Co, la compagnie italienne diffusa ses cylindres et ses disques, au-delà de ses frontières. A partir de 1902, elle enregistra et commercialisa sous son nom des cylindres produits dans les ateliers de Chatou. L'A.I.C.C. proposa aussi des phonographes Pathé sous la marque Véritas et des appareils bon marché de construction allemande dont elle avait changé le nom.
 
  l'A.I.C.C. a conforté sa réputation avec l'enregistrement à Milan de trois titres chantés par Caruso, probablement en 1901, alors que le succès du ténor se confirmait à chacune de ses représentations. Suite à l'accord réciproque permettant aux deux compagnies l'exploitation croisée de leurs enregistrements, Pathé commercialisa en fin d'année 1903  les enregistrements de Caruso,  sous forme de cylindres moulés, dans les  formats standard et inter.
 
 
 





Bookmark and Share
Partagez